Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Jacques Borie, porte parole de Europe - Liberté
  • Jacques Borie, porte parole de Europe - Liberté
  • : Jacques Borie, secrétaire général de Europe - Liberté et coordinateur du Front de Gauche Evry et agglomération.
  • Contact

Qui suis-je?

46 ans, père de famille, je suis responsable dans un restaurant.

Mon engagement politique est motivé avant tout par la lutte contre toutes les formes d'injustice et  le combat écologique, devenu primordial.

Je suis président d'une association franco-asiatique.

Mon parcours

Ancien membre d'Amnesty international, je me suis vite rendu compte que l'associatif avait des limites, d'où mon engagement politique.

Je me suis engagé en 1998 au Parti Radical de Gauche, qui revendique des idées qui me sont chères : humanisme, laïcité et fraternité. J'y ai exercé quelques fonctions : Vice-président de la fédération des Hauts de Seine, Président du comité de vigilance contre l'extrême droite pour les Hauts de Seine, membre du comité directeur à trois reprises, animateur du cercle de Bezons dans le Val d'Oise puis du cercle de la communauté d'agglomération d'Evry dans l'Essonne. Candidat aux municipales à Colombes (92) et aux élections cantonales à Juvisy (91) en 2001. J'ai été aussi sous-directeur de campagne de Christiane Taubira lors des élections européennes de 2004. Engagé ensuite comme "permanent" au siège national du PRG, j'ai pu me rendre compte que nos partis politiques traditionnels ne correspondaient pas à l'éthique morale qui devrait prévaloir lorsque l'on prétend vouloir servir l'Etat. Heureusement j'ai aussi rencontré des élus de terrain sincères mais ceux là restent dans l'ombre...

Après un rapide passage décevant à "La France en Action" où l'on m'avait pourtant confié des responsabilités (délégué régional Ile de France), j'ai décidé avec quelques amis, de créer un nouveau parti politique qui tient compte des valeurs qui me sont chères.

Candidat aux présidentielles en 2007, je n'ai pu réunir les signatures nécessaires pour pouvoir me présenter à ce scrutin.
Contacté par Europe Démocratie Espéranto, j'ai accepté d'être tête de liste pour les élections européennes dans le Nord-Ouest afin de de défendre la démocratie linguistique et au sein de l'Union Européenne.

Candidat aux élections sénatoriales de 2011 pour la liste "Collectif des Démocrates Handicapés et Europe - Liberté" dans la circonscription des Français de l'étranger.
Candidat à la candidature à l'élection présidentielle de 2012, soutenu par Europe - Liberté.

Secrétaire Général de Europe - Liberté, je fus également coordinateur du Front de Gauche Evry et de son agglomération entre octobre 2012 et mars 2014.

Au élections européennes de mai 2014 je participerais de nouveau, avec Europe - Liberté, aux listes présentées par Europe Démocratie Espéranto

 

 

Dons

Pour soutenir la campagne de Jacques Borie

Faites vos dons à l'ordre de Europe - Liberté

Chèque à envoyer à

Europe - Liberté

Campagne "Borie2012"

3 allée de la prédecelle

78720 Cernay la Ville

Pages

Catégories

7 mars 2012 3 07 /03 /mars /2012 17:40

Cher Stéphane,

 

Tu as souhaité lancer un appel aux « petits candidats » à la présidentielle de 2012 afin de leurs faire part de ta proposition d’union autour de ta candidature neutre, il me semble donc logique d’y répondre.

Tu penses que cette solution est la seule. Tu mets en avant que certains « avancent une logique purement comptable consistant en un report de parrainages aveugle vers celui des candidats qui aurait déjà reçu le plus de promesses », et en effet, nous partageons ton avis, cela n’est pas une solution crédible. En effet, les élus ayant souhaité parrainer un « petit candidat », ce qui est déjà rare, l’ont fait parce qu’ils pensent que « ce » candidat « là » mérite d’être au premier tour, et par conséquent, ces élus n’apporterons pas leur parrainages au profit d’un autres au seul motif qu’il est soutenu par le candidat qu’ils parrainaient précédemment. Cette expérience avait d’ailleurs déjà été essayée. En effet, le 22 février 2007 avait été créé « l’Union des Candidats Emergents », rassemblant 8 « petits » candidats et plus de 800 promesses de parrainages. Le candidat unitaire de cette alliance, Jean-Marc Governatori n’avait pas pour autant rassemblé les 500 parrainages officiels.

 

La deuxième solution que tu rejettes est l’accord programmatique. Nous sommes d’accord que les alliances «reposant sur le mariage improbable de propositions divergentes, voire opposées» sont dangereuses et se transformeront irrémédiablement en « suicide politique ». Cependant, il faut être pragmatique, aucun des « gros candidats » n’ont un programme parfait, aucun des « petits » non plus. Nous considérons à Europe - Liberté que notre programme à des points communs et des divergences avec certains « gros ». Etre responsable, c'est pour nous d’être capable, d’aller vers celui qui tendra le plus vers nos propositions et d’essayer de faire avancer nos idées dans son programme. Cette tache sera difficile, mais c’est notre devoir, c’est le sens, aussi, de notre engagement. Nous devons faire avancé nos idées, et si d’autres les reprennent et les mettent en œuvre, nous aurons fait notre devoir, nous ne sommes pas dépositaire, ni propriétaire de nos idées, nous en sommes les porte-voix.

 

Ta candidature ce veut neutre, et souhaite uniquement représenter le vote blanc et par conséquent ces millions de sans voix. Ta démarche est légitime et respectable. Nous comprenons donc qu’il n’est pas possible pour toi d’envisager soutenir un candidat ayant un programme complet, même s’il prend position en faveur du vote blanc, cela induirait que tu cautionnes également le reste de son programme.

 

Cependant, je ne peux pas non plus, par honnêteté envers mon programme soutenir ta candidature, cela consisterai à réduire notre programme à l’unique défense du vote blanc. Nous soutenons cette idée, elle est primordiale, mais ce n’est pas la seule. Te soutenir, appellerai, si tu obtiens les 500 signatures, à voté blanc, ce que nous ne ferons probablement pas. Te soutenir n’est pas non plus selon nous la « meilleure chance de défendre nos convictions », nos convictions n’est pas d’invalidé l’élection, mais que le prochain président mette en œuvre des réformes institutionnelles profondes, une VIème république, mais aussi mène un vrai politique sociale et fiscale équitable.

 

De plus, je ne pense pas, même si tu obtiens les 500 signatures, qu'il y aura plus de 50% des français qui voterons blanc, il y a beaucoup de citoyens qui n’ont pas d’offre politique adaptée, mais n’oublies pas qu’il y a également beaucoup de citoyen convaincu, sincèrement, par tel ou tel programme. Que le vote blanc soit reconnu comme suffrage exprimé est primordiale pour représenter les français qui ne se reconnaissent pas dans les candidats présent, afin de les obliger à mieux répondre à leur aspiration, mais le but ne doit pas être d’appeler à voter blanc.

 

Enfin, comme tu l’as rappelé, le report de parrainages d’un candidat à l’autre étant très loin d’être automatique, avoir le soutien de nombreux « petits » candidats ne t’assurera pas d’avoir les 500 parrainages officiels.

 

Nous avons donc décidé, pour l’instant, avec Europe – Liberté, de maintenir ma candidature. Candidature qui n’est d’ailleurs plus une candidature individuelle, puisque j’ai reçu le soutien d’un autre « petit » candidat, Robert Baud, qui, après analyse de nos programmes respectifs, à considéré être très proche de nous et à donc décidé de nous rejoindre.

 

Te souhaitant de réussir à mener à bien ta candidature citoyenne et « porte-voix de la diversité et du pluralisme politique », reçois l’expression de toute ma considération.

 

Jacques Borie

Candidat pour Europe – Liberté à la présidentielle de 2012.

 

Appel de Stéphane Guyot sur Agoravox

Partager cet article

Repost 0
Published by Jacques Borie - dans Actualité
commenter cet article

commentaires