Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Jacques Borie, porte parole de Europe - Liberté
  • Jacques Borie, porte parole de Europe - Liberté
  • : Jacques Borie, secrétaire général de Europe - Liberté et coordinateur du Front de Gauche Evry et agglomération.
  • Contact

Qui suis-je?

46 ans, père de famille, je suis responsable dans un restaurant.

Mon engagement politique est motivé avant tout par la lutte contre toutes les formes d'injustice et  le combat écologique, devenu primordial.

Je suis président d'une association franco-asiatique.

Mon parcours

Ancien membre d'Amnesty international, je me suis vite rendu compte que l'associatif avait des limites, d'où mon engagement politique.

Je me suis engagé en 1998 au Parti Radical de Gauche, qui revendique des idées qui me sont chères : humanisme, laïcité et fraternité. J'y ai exercé quelques fonctions : Vice-président de la fédération des Hauts de Seine, Président du comité de vigilance contre l'extrême droite pour les Hauts de Seine, membre du comité directeur à trois reprises, animateur du cercle de Bezons dans le Val d'Oise puis du cercle de la communauté d'agglomération d'Evry dans l'Essonne. Candidat aux municipales à Colombes (92) et aux élections cantonales à Juvisy (91) en 2001. J'ai été aussi sous-directeur de campagne de Christiane Taubira lors des élections européennes de 2004. Engagé ensuite comme "permanent" au siège national du PRG, j'ai pu me rendre compte que nos partis politiques traditionnels ne correspondaient pas à l'éthique morale qui devrait prévaloir lorsque l'on prétend vouloir servir l'Etat. Heureusement j'ai aussi rencontré des élus de terrain sincères mais ceux là restent dans l'ombre...

Après un rapide passage décevant à "La France en Action" où l'on m'avait pourtant confié des responsabilités (délégué régional Ile de France), j'ai décidé avec quelques amis, de créer un nouveau parti politique qui tient compte des valeurs qui me sont chères.

Candidat aux présidentielles en 2007, je n'ai pu réunir les signatures nécessaires pour pouvoir me présenter à ce scrutin.
Contacté par Europe Démocratie Espéranto, j'ai accepté d'être tête de liste pour les élections européennes dans le Nord-Ouest afin de de défendre la démocratie linguistique et au sein de l'Union Européenne.

Candidat aux élections sénatoriales de 2011 pour la liste "Collectif des Démocrates Handicapés et Europe - Liberté" dans la circonscription des Français de l'étranger.
Candidat à la candidature à l'élection présidentielle de 2012, soutenu par Europe - Liberté.

Secrétaire Général de Europe - Liberté, je fus également coordinateur du Front de Gauche Evry et de son agglomération entre octobre 2012 et mars 2014.

Au élections européennes de mai 2014 je participerais de nouveau, avec Europe - Liberté, aux listes présentées par Europe Démocratie Espéranto

 

 

Dons

Pour soutenir la campagne de Jacques Borie

Faites vos dons à l'ordre de Europe - Liberté

Chèque à envoyer à

Europe - Liberté

Campagne "Borie2012"

3 allée de la prédecelle

78720 Cernay la Ville

Pages

Catégories

14 août 2011 7 14 /08 /août /2011 18:39

Adaptation des charges des petites entreprises à leur réalité économique

Nous adapterons le pourcentage des charges sur les salaires au nombre de salariés. Nous privilégierons la réduction de charges sur les temps partiels.

 

Limitation des licenciements

Nous instaurerons une taxe sélective sur l’emploi applicable aux entreprises bénéficiaires qui licencient

 

Réformer la fiscalité

Nous sommes pour un impôt prélevé à la source, une taxation des plus gros salaires, une imposition plus directe et plus visible, la suppression des taxes complémentaires à la TVA sur les produits.

La TVA sera modulé en fonction des produits, de première nécessité, de la vie courante et du luxe.

Nous remettrons à plat le système d’imposition, y compris CSG et RDS, contribution diverses, tranches,...avec suppression de toutes les niches fiscales, (exception faite des investissements liés aux économies d’énergies)

Nous réviserons les crédits d’impôts pour une plus grande simplicité et pour plus d’équité. Nous supprimerons le bouclier fiscal.

Les revenus sur les opérations financières seront taxés en fonction de la rapidité des plus-values et ne pourront pas être inférieur à l’imposition sur le travail.

Tout le monde paiera un impôt, même minime

Nous reformerons la fiscalité locale pour une meilleure équité de l’assiette.

Nous créerons un pourcentage d’imposition sur les héritages en fonction de tranches de valeur des biens hérités (de 0 à 50%).

Nous réviserons et élargirons l’assiette des taxes sociales.

Nous fusionnerons l’impôt sur le revenu et les impôts locaux.

 

Réforme du financement de l’Etat

 

Nous organiserons une réforme de la gestion financière de l’état pour diminuer la dette publique et répartir différemment les ressources.

Nous bloquerons les dépenses à leur niveau actuel ; Nous renoncerons à toute baisse d’impôts tant que le budget d’Etat ne sera pas revenu à l’équilibre ; Nous emploierons les recettes exceptionnelles au désendettement de l’Etat. Nous bloquerons tout transfert de charges de l’Etat vers les collectivités locales.

 

Redonner à l’Etat le contrôle de la création monétaire

Nous légiférerons pour ne plus laisser les banques créer de la monnaie sans contrôle.

 

Relancer le rôle économique des banques

Nous inciterons les établissements financiers à jouer leur rôle dans le développement économique, avec une part de risque, envers les PME-PMI et TPE.

 

Développer les micros crédits

 

Agir avec détermination pour lutter contre les paradis fiscaux et judiciaires.

Nous interdirons le passage de marchés publics avec des firmes ayant des relations avec les paradis fiscaux et judiciaires.

Nous légiférerons pour nous donner les moyens de lutter contre l’impunité et rendre pénalement responsables les intermédiaires.

Cette création permettra une régulation du marché dans le respect du développement économique et humain.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jacques Borie - dans Programme 2012
commenter cet article

commentaires