Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Jacques Borie, porte parole de Europe - Liberté
  • Jacques Borie, porte parole de Europe - Liberté
  • : Jacques Borie, secrétaire général de Europe - Liberté et coordinateur du Front de Gauche Evry et agglomération.
  • Contact

Qui suis-je?

46 ans, père de famille, je suis responsable dans un restaurant.

Mon engagement politique est motivé avant tout par la lutte contre toutes les formes d'injustice et  le combat écologique, devenu primordial.

Je suis président d'une association franco-asiatique.

Mon parcours

Ancien membre d'Amnesty international, je me suis vite rendu compte que l'associatif avait des limites, d'où mon engagement politique.

Je me suis engagé en 1998 au Parti Radical de Gauche, qui revendique des idées qui me sont chères : humanisme, laïcité et fraternité. J'y ai exercé quelques fonctions : Vice-président de la fédération des Hauts de Seine, Président du comité de vigilance contre l'extrême droite pour les Hauts de Seine, membre du comité directeur à trois reprises, animateur du cercle de Bezons dans le Val d'Oise puis du cercle de la communauté d'agglomération d'Evry dans l'Essonne. Candidat aux municipales à Colombes (92) et aux élections cantonales à Juvisy (91) en 2001. J'ai été aussi sous-directeur de campagne de Christiane Taubira lors des élections européennes de 2004. Engagé ensuite comme "permanent" au siège national du PRG, j'ai pu me rendre compte que nos partis politiques traditionnels ne correspondaient pas à l'éthique morale qui devrait prévaloir lorsque l'on prétend vouloir servir l'Etat. Heureusement j'ai aussi rencontré des élus de terrain sincères mais ceux là restent dans l'ombre...

Après un rapide passage décevant à "La France en Action" où l'on m'avait pourtant confié des responsabilités (délégué régional Ile de France), j'ai décidé avec quelques amis, de créer un nouveau parti politique qui tient compte des valeurs qui me sont chères.

Candidat aux présidentielles en 2007, je n'ai pu réunir les signatures nécessaires pour pouvoir me présenter à ce scrutin.
Contacté par Europe Démocratie Espéranto, j'ai accepté d'être tête de liste pour les élections européennes dans le Nord-Ouest afin de de défendre la démocratie linguistique et au sein de l'Union Européenne.

Candidat aux élections sénatoriales de 2011 pour la liste "Collectif des Démocrates Handicapés et Europe - Liberté" dans la circonscription des Français de l'étranger.
Candidat à la candidature à l'élection présidentielle de 2012, soutenu par Europe - Liberté.

Secrétaire Général de Europe - Liberté, je fus également coordinateur du Front de Gauche Evry et de son agglomération entre octobre 2012 et mars 2014.

Au élections européennes de mai 2014 je participerais de nouveau, avec Europe - Liberté, aux listes présentées par Europe Démocratie Espéranto

 

 

Dons

Pour soutenir la campagne de Jacques Borie

Faites vos dons à l'ordre de Europe - Liberté

Chèque à envoyer à

Europe - Liberté

Campagne "Borie2012"

3 allée de la prédecelle

78720 Cernay la Ville

Pages

Catégories

7 avril 2009 2 07 /04 /avril /2009 08:21

Élections européennes : une liste pour promouvoir l'espéranto

|  SCRUTIN |

Ils sont prévenus... Se lancer dans l'aventure des européennes nécessite une bonne dose d'optimisme. Malgré tout, ils sont prêts à tout pour promouvoir l'espéranto, « une langue équitable pour tous les citoyens d'Europe ».

 

Aux dernières élections européennes, en 2004, leur candidature n'était pas allée au-delà de la déclaration d'intention, au moins dans la circonscription Nord-Ouest où aucun bulletin de vote n'était disponible dans les bureaux. Cette fois, Jacques Borie, tête de liste dans la circonscription, promet qu'il en sera autrement, au moins dans les bureaux. Car faute de moyens, ni professions de foi ni bulletins ne seront envoyés à domicile.

Pour autant, les défenseurs de l'espéranto, résolument pro-européens, ne pouvaient imaginer bouder ce rendez-vous de juin. « L'espéranto, c'est une langue équitable qui ne favorise pas une nation en particulier, explique Jacques Borie, tout le monde y a accès, elle peut être un excellent moyen de communication en Europe. »

« Hors des clivages »

Se situant résolument « hors des clivages », les candidats veulent donc essentiellement « faire reconnaître l'espéranto au niveau européen, en tant que langue commune ». Ce qui n'implique pas pour eux l'arrêt de l'apprentissage des langues nationales, mais un équilibre plus juste dans la communication avec une prédominance moins forte de l'anglais.

Un combat vraiment pas gagné d'avance. Ils n'oublient pas qu'en France, « depuis 2002, trente-trois parlementaires ont posé une question pour que l'espéranto soit une option au baccalauréat, en vain ». Les défenseurs de l'espéranto seront-ils mieux entendus au niveau européen ? « L'idée paraît intéressante à beaucoup de gens », ajoute Emmanuel Debanne, président (européen) du parti Europe Démocratie espéranto.

Reste à faire entendre cette voix soucieuse de « servir la démocratie en général, au-delà des points de vue partisans ». •

B. VI.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jacques Borie - dans Médias
commenter cet article

commentaires